Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 18:38


Catégorie : Informations et politique

..............

Voici un résumé des faits liés à cette affaire, cette collecte je l'ai faites suite aux entretiens téléphoniques avec la soeur d'Eliane et pour certain auprès de son avocat. Tout est repris point par point

Rappel:

Eliane Kabile rentre une première fois à l'hôpital pour une douleur au mollet récalcitrante, durant ce séjour peu d'examen et encore moins de soin, elle en ressort donc avec cette douleur

Quelque temps après elle a toujours mal, une de ses sœurs, demeurant à Cannes appelle alors son médecin traitant le Dr          qui lui apprend qu'Eliane doit être réhospitalisée le lendemain, celle-ci n'ayant pas été prévenue. L'hôpital confirme bien que son entrée est prévue.

DE QUOI EST-ELLE MORTE (LES FAITS)

Elle rentre donc à l'hôpital de Gonesse, où elle est enregistrée sous deux numéros différents, là au bout de quelques jours on parle à la famille d'anémie réfractaire, sans gravité. Elle a de nombreux examens, scanner, etc....et une dizaine de prise de sang par jour.
Mais brutalement son état de santé s'aggrave, elle parait avoir vieilli et toutes ses fonctions semblent se ralentir, "elle ne pouvait plus manger, plus bouger ses lèvres" dira sa fille qui très inquiète demande un transfert qui lui sera fermement refusé.

Dans la nuit du 9 au 10 février tout bascule soudain elle est emmenée en réanimation, les raisons données en réponse sont qu’elle devait subir des soins très lourds, pourquoi???? question sans réponse la famille prévenue va lui rendre visite et là sa soeur Marie Christiane rentre la première dans la chambre, la première chose qu'elle voit dira t-elle, c'est dans un petit lavabo 5 tubes de sang séché. Ensuite elle voir plein d'appareils et un gros tuyau dans la bouche de sa soeur qui gonfle et dégonfle son ventre. Elle s'approche et la touche, elle est glaciale, elle soulève le drap et voit un film ocre entourant le torse d'Eliane, elle s'aperçoit aussi que l'encépaholo est plat et qu'aucun appareil n'est relié.
Elle arrache le film et découvre une grande cicatrice partant de l'épaule jusqu'à l'estomac recousue très grossièrement, puis découvre aussi que ses yeux sont blancs, comme si une coque blanche les recouvrait.

les infirmières lui remettent le dentier et la montre d'Eliane et le médecin auquel elle demande d'annoncer la mort aux enfants qui sont présents lui dit qu'elle n'est pas morte mais seulement dans un comas profond.

La date de la mort sera prononcée officiellement le 13 février, mais un courrier envoyé à son médecin traitant le 9 lui annonce le décès de sa patiente, Pourquoi???????

Le corps médical ne peut justifier la présence de cette cicatrice affirmant formellement qu'elle n'a pas été opérée, alors d'où vient cette cicatrice????????

Quant aux raisons de la mort, elles varieront sans cesse, infection (elle a été sous traitement antibio ...) leucémie foudroyante, cancer généralisé et sur la déclaration officielle du décès mort naturelle.....

Pour que les questions posées au corps médical cessent, il a été proposé à la famille une grosse somme d'argent qu'elle a bien évidemment refusé.


Où est passé le cadavre????....

.. ..

La famille s’empare de la justice devant de telles incohérences, la famille demande une autopsie, Deux corps au nom d'Eliane Kabile partent à l'Institut Médico-Légal (IML) de Garches en date du 19/02/01.
Un de Villetaneuse et l'autre de Gonesse. 6 mois après la famille reçoit le rapport d’autopsie et là surprise, le corps faisait 1.65 et ..80 kg.. alors qu’Eliane pesait ..70.5 kg.. et 1.60 poids pris durant son hospitalisation or, nous savons tous que le poids diminue après la mort et pas l’inverse….la cicatrice n’est pas mentionnée …par contre les détails de l’autopsie (les modes de découpe) y sont.





.. ..

Maître Gilbert Collard va alors s’occuper de cette affaire.

Devant ces incohérences, la justice demande une deuxième autopsie, faites le 1er Juillet 2003, l’exhumation est prévu le 30 juin à 8 heures, la famille méfiante arrive à 5.30 au cimetière et quand à 6 heures un homme avec une pioche pénètre dans le cimetière, ils se voient interdire l’accès….ils ne rentreront qu’à 8 heures avec la police judiciaire  qui découvre en même temps qu’eux que l’exhumation est faites les empêchant de ^prendre les photos et de dresser le procès verbal. Sur le document des pompes funèbres figure ceci


-creusement fosse1 place (effectuée à 6h00, en dehors des heures normales de travail) Exhumation et réinhumation 30/06/03 Mme Eliane Kabile
-N° de la facture: 094/2003
-Client Commissariat sarcelles
-montant net à payer 414,00euros

12 personnes pour porter le cercueil alors que 4 avaient suffi lors de la mise en terre.

.. ..

De plus autre anomalie dans cette demande d’exhumation : la police a délivré deux réquisitions aux pompes funèbres.
L’une, datée du 30 juin, requiert une « exhumation et remise en terre du cercueil de Mme Kabile Eliane » ; l’autre, bizarrement datée du 25 juin, requiert un « transport aller-retour du corps de Mme Kabile du cimetière à l’IML de Garches » qui aurait bien été effectué, pour quelles raisons troubles ??? et pourtant un document officiel le prouve.





.. ..

Arrivés pour l’autopsie la table est prête mais le cadavre est examiné dans le cercueil du coup Marie Christiane et le fils d’Eliane pénètre sans autorisation dans la salle d’autopsie et en se penchant sur le cercueil : et ce qu’ils découvrent est terrible, Marie Christiane dira :

« Je n’ai jamais vécu une horreur pareille. Une puanterie. Pas de membres, pas d’os, juste de la purée humaine. » une cage thoracique identifiée comme étant celle d’un enfant, une tête, des membres coupés, etc …
Elle est persuadée d’avoir mis le nez dans plusieurs bouts de cadavres mélangés.
Marie-Christiane n’est pas médecin légiste, mais elle relève des détails de bon sens : le cercueil exhumé n’a pas de croix, contrairement à celui commandé pour l’enterrement, les attaches des poignées sont différentes.
Les chaussures du cadavre n’ont pas la petite chaîne en or de celles de sa soeur.
Une médaille de baptême ne mentionne pas les bonnes initiales.
Le cadavre est habillé d’une veste à boutons, alors qu’Eliane avait été enterrée avec une robe à fleurs.
Le bracelet médical n’est pas celui de l’hôpital de Gonesse, ni même de l’Institut médico-légal (IML) de Garches.

La mâchoire ne peut être celle qui correspond au dentier leur ayant été remis ce que confirmera un prothésiste dentaire.
Pour les avocats de la famille, Maîtres Gilbert Collard et Patrick Bes de Berc, « on peut en conclure qu’elle a assisté à une autre autopsie que celle de son parent ».

Précisons qu’étaient présent : le juge d’instruction, la police, médecins légistes etc…

.. ..

Le rapport d’autopsie est daté du 30 juin alors que celle-ci a officiellement eut lieu le 1er juillet.

Et pourtant l’ADN confirmera qu’il s’agit bien du corps d’un membre de la famille.

Par contre il y a eu un refus de prélever l’ADN sur l’appareil dentaire, la mâchoire après le prélèvement demandé par je juge a été lavée abondamment pourquoi ????

.. ..

Enfin nouvelle autopsie le 20 juin 2007 faites directement au cimetière de Sarcelles,

encore des horreurs, dans le cercueil qui n'est pas celui du 30 juin 2003, il y a une tête avec beaucoup de cheveux, autopsié en ovale(masque vénitien) alors que dans le premier rapport d’autopsie figurait découpe de la calotte crânienne….encore une fois ne correspond pas et toujours ces amas de corps en morceaux

70 personnes étaient alors présentes, le cimetière fermé.

.. ..

A noter aussi que le corps du fils d’Eliane mort des années auparavant n’est plus dans le tombeau….

.. ..

Une autre précision, avant l’enterrement,  lors de la préparation du corps, la somme demandée correspond bien à une préparation simple, un corps autopsié demandant une lourde préparation et bien sur une reconstruction n’apparaissant nulle part, les pompes funèbres ont confirmé ce fait.

.. ..

Enfin autre fait troublant....

.. ..

Le fils de Marie Christiane se promenant dans un parc est plaqué au sol par la police et fait l’objet d’un internement psychiatrique de force sans qu’aucune raison ne soit avancée, de plus il se retrouve en isolement et sous camisole chimique, un traitement d’une puissance incroyable est alors mis en route, j’ai eu la liste des médicaments et ayant quelques notions dans ce domaine, je peux affirmer que ce traitement n’est pas celui qui serait administré au plus dangereux malade, évidemment , il a tout oublié et sa vie est complètement brisée.

.. ..

Compte-tenu du caractère terrifiant de cette affaire et incroyable semblant plutôt digne du scénario d’un mauvais film que de la réalité.....

Je tiens à préciser que toutes les choses énoncées dans cet article sont vérifiables, les documents sont officiels, les photos sont pour certaines des photos versées au dossier, les photos en couleur ont été prises par la famille (ça ne s’invente pas !!!) j’ai eu son avocat au téléphone Maitre Philippe MISSAMOU qui m’a confirmé ces faits….....

Partager cet article

Repost 0
Published by liberta HASTA LA VICTORIA
commenter cet article

commentaires

kabile 19/11/2014 14:11

Nouveau rebondissement dans l'affaire Eliane Kabile

F-X.G.Jeudi 13 novembre 2014




Marie-Christiane Daugimond, la soeur d'Eliane Kabile est poursuivie en diffamation par le directeur du CHU de Gonesse.



Voilà près de quinze ans que la famille d'Eliane Kabile se bat pour connaître les circonstances de la mort de cette Martiniquaise de 64 ans. Elle était entrée à l'hôpital de Gonesse (Val d'Oise) pour une simple douleur au mollet avant d'y trouver la mort... Retour sur une folle histoire de cadavre disparu!



Eliane Kabile est morte le 9 février 2001, selon un courrier adressé à son médecin traitant par le CHU de Gonesse. Son fils Thierry est prévenu par l'hôpital quatre jours plus tard.

Face aux zones d'ombre entourant les circonstances et les causes de sa mort, sa famille, soupçonnant un trafic d'organe, obtiennent alors une autopsie de la justice.

Deux réquisitions à personne sont prises et deux corps au nom d'Eliane Kabile quittent, l'un le CHU de Gonesse et l'autre, la chambre funéraire de Villetaneuse en direction de l'institut médico-légal de Garches, le 19 février 2001.

La première autopsie de Mme Kabile est pratiquée le lendemain. La personne autopsiée n'est pas cette Martiniquaise de 64 ans : la taille, le poids, la couleur de peau ne correspondent pas. Une deuxième autopsie est ordonnée par le juge d'instruction en 2003. L'exhumation du 30 juin 2003 est faite au pipiri chantant avant même que la famille et la police judiciaire ne soient sur place. Le lendemain, l'autopsie révèle que le corps autopsié n'est toujours pas celui de Mme Kabile et qu'il s'agit de restes mortels appartenant à plusieurs personnes différentes. Malgré ces constats sidérants, la procédure judiciaire se conclue par un non lieu en 2007.

Au passage, Marie-Christiane Daugimond, la soeur d'Eliane Kabile est condamnée à 15.000 euros d'amende pour procédure abusive - elle avait demandé à la justice une « recherche de preuve » ! L'affaire, ainsi clôturée, permet même au directeur de l'hôpital de Gonesse de porter plainte en diffamation contre Marie-Christiane Daugimond pour avoir relayé un commentaire sur Facebook concernant la mort de sa soeur (l'affaire devait être examinée le 6 novembre dernier mais a été renvoyée en mars prochain). Une première fois déjà, à la suite de la diffusion d'un tract dénonçant le CHU de Gonesse, Marie-Christiane Daugimond avait été attaquée par la direction du CHU : elle avait gagné devant la cour d'appel de Versailles.

Eliane Kabile, décédée le 9 février 2001.

PLUSIEURS PLAINTES DÉPOSÉES

Au mois d'août dernier, Me Kounkou qui a pris en main le dossier pour le compte de Thierry Kabile, fils de la victime, a fait demander un extrait de l'acte de décès de sa mère. Nouvelle surprise : il découvre que le décès de sa mère est enregistré par deux actes de décès portant des numéros d'ordre différents : 81 et 90. Il découvre encore qu'il existe deux actes de décès portant tous deux le numéro 90 : celui d'Henriette Bergeron, âgée de 100 ans et décédée avec les mêmes symptômes qu'Eliane Kabile.

La transcription, le 6 mars 2001, de l'acte de décès sur le registre d'état civil de la commune de Sarcelles (où vivait Eliane Kabile) fait référence à l'acte n°81. Le livret de famille de Mme Kabile mentionne lui l'acte de décès n° 90.

À la lumière de ces découvertes, la famille d'Eliane Kabile a déposé une plainte contre l'agent judiciaire de l'Etat pour voies de fait et déni de justice. Les plaignants seront auditionnés le 9 décembre prochain. L'avocat a également déposé une plainte à l'encontre de l'hôpital des Gonesse, des mairies de Gonesse et de Sarcelles, de l'institut médico-légal de Garches, du professeur Durigond, de l'Institut médico-légal, des professeurs Rivebery et Urbajtel, experts judiciaires, du docteur Torjman, médecin de Mme Kabile, et du docteur Deliou à l'hôpital de Gonesse à l'époque des faits. Le parquet doit se prononcer tout prochainement sur les suites qu'il y donnera. Faute de suite favorable, la famille d'Eliane Kabile prévoit de saisir le doyen des juges d'instruction d'une plainte avec constitution de partie civile.

F-X.G., à Paris
Sur le même sujet

thierry kabile 15/11/2014 12:15

Nouveau rebondissement dans l'affaire Eliane Kabile

F-X.G.Jeudi 13 novembre 2014




Marie-Christiane Daugimond, la soeur d'Eliane Kabile est poursuivie en diffamation par le directeur du CHU de Gonesse.



Voilà près de quinze ans que la famille d'Eliane Kabile se bat pour connaître les circonstances de la mort de cette Martiniquaise de 64 ans. Elle était entrée à l'hôpital de Gonesse (Val d'Oise) pour une simple douleur au mollet avant d'y trouver la mort... Retour sur une folle histoire de cadavre disparu!



Eliane Kabile est morte le 9 février 2001, selon un courrier adressé à son médecin traitant par le CHU de Gonesse. Son fils Thierry est prévenu par l'hôpital quatre jours plus tard.

Face aux zones d'ombre entourant les circonstances et les causes de sa mort, sa famille, soupçonnant un trafic d'organe, obtiennent alors une autopsie de la justice.

Deux réquisitions à personne sont prises et deux corps au nom d'Eliane Kabile quittent, l'un le CHU de Gonesse et l'autre, la chambre funéraire de Villetaneuse en direction de l'institut médico-légal de Garches, le 19 février 2001.

La première autopsie de Mme Kabile est pratiquée le lendemain. La personne autopsiée n'est pas cette Martiniquaise de 64 ans : la taille, le poids, la couleur de peau ne correspondent pas. Une deuxième autopsie est ordonnée par le juge d'instruction en 2003. L'exhumation du 30 juin 2003 est faite au pipiri chantant avant même que la famille et la police judiciaire ne soient sur place. Le lendemain, l'autopsie révèle que le corps autopsié n'est toujours pas celui de Mme Kabile et qu'il s'agit de restes mortels appartenant à plusieurs personnes différentes. Malgré ces constats sidérants, la procédure judiciaire se conclue par un non lieu en 2007.

Au passage, Marie-Christiane Daugimond, la soeur d'Eliane Kabile est condamnée à 15.000 euros d'amende pour procédure abusive - elle avait demandé à la justice une « recherche de preuve » ! L'affaire, ainsi clôturée, permet même au directeur de l'hôpital de Gonesse de porter plainte en diffamation contre Marie-Christiane Daugimond pour avoir relayé un commentaire sur Facebook concernant la mort de sa soeur (l'affaire devait être examinée le 6 novembre dernier mais a été renvoyée en mars prochain). Une première fois déjà, à la suite de la diffusion d'un tract dénonçant le CHU de Gonesse, Marie-Christiane Daugimond avait été attaquée par la direction du CHU : elle avait gagné devant la cour d'appel de Versailles.

Eliane Kabile, décédée le 9 février 2001.

PLUSIEURS PLAINTES DÉPOSÉES

Au mois d'août dernier, Me Kounkou qui a pris en main le dossier pour le compte de Thierry Kabile, fils de la victime, a fait demander un extrait de l'acte de décès de sa mère. Nouvelle surprise : il découvre que le décès de sa mère est enregistré par deux actes de décès portant des numéros d'ordre différents : 81 et 90. Il découvre encore qu'il existe deux actes de décès portant tous deux le numéro 90 : celui d'Henriette Bergeron, âgée de 100 ans et décédée avec les mêmes symptômes qu'Eliane Kabile.

La transcription, le 6 mars 2001, de l'acte de décès sur le registre d'état civil de la commune de Sarcelles (où vivait Eliane Kabile) fait référence à l'acte n°81. Le livret de famille de Mme Kabile mentionne lui l'acte de décès n° 90.

À la lumière de ces découvertes, la famille d'Eliane Kabile a déposé une plainte contre l'agent judiciaire de l'Etat pour voies de fait et déni de justice. Les plaignants seront auditionnés le 9 décembre prochain. L'avocat a également déposé une plainte à l'encontre de l'hôpital des Gonesse, des mairies de Gonesse et de Sarcelles, de l'institut médico-légal de Garches, du professeur Durigond, de l'Institut médico-légal, des professeurs Rivebery et Urbajtel, experts judiciaires, du docteur Torjman, médecin de Mme Kabile, et du docteur Deliou à l'hôpital de Gonesse à l'époque des faits. Le parquet doit se prononcer tout prochainement sur les suites qu'il y donnera. Faute de suite favorable, la famille d'Eliane Kabile prévoit de saisir le doyen des juges d'instruction d'une plainte avec constitution de partie civile.

F-X.G., à Paris
Sur le même sujet

« Jean-Marc a été tué pour rien » Contenu abonné



Thèmes :JUSTICE


Admiral T et Kalash jugés aujourd'huiContenu abonné



Thèmes :JUSTICE

Jaloux, il la frappe à coups de ...Hélène Hildéral retrouvée saine ...

Réduire la taille du texte
Agrandir la taille du texte
Imprimer
Envoyer à un ami
1
S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Partager cet article sur Facebook
Partager cet article sur Twitter
Partager cet article sur LinkedIn
Partager cet article sur Google +



Abonnez-vous ! Accédez à du contenu exclusif dès 8€/mois






Continuer la lecture :
Bénédicte, à l'école de la haute gourmandise
L'Anse-Caffard, zone fortement accidentogène
Fermer






par Taboola

Contenus Sponsorisés


A Découvrir Aussi





Les Derniers mots de Condamnés à Mort Exécutés au TexasLe Monde






iPads presque gratuits. Découvrez l'astuce…EnchereVIP






Découvrez quel âge a votre CerveauAge-Cerebral.fr






La mode des gros popotins fait débat20 Minutes






Top 10 des films de MafiaTuxboard






Poêle brûlée : nettoyer facilement avec cette astuceGrands-Meres.net






La Sexsomnie, forme Rare mais réelle de SomnambulismeLeFigaro.fr Santé






Enrico écope d'une Amende de 30 Million d'Euros SeLoger.com






Lire aussi
Cannabis au parloir Contenu abonné
Jaloux, il la frappe à coups de coutelas Contenu abonné
De la cocaïne plein les pieds Contenu abonné
Il utilisait les chèques des autres Contenu abonné
« Ce ne sont pas des sauvages »
Pour une femme, ils arrivent au tribunal Contenu abonné



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)
Mot de passe oublié?

Nom d'utilisateur

Mot de passeMémoriser?
Inscription express
1 commentaire


Vos commentaires


laverite 14.11.2014

LE DELIRE JUDICIAIRE FRANCAIS A LOEUVRE
Décidément c est bien la preuve que cette administration tourne folle...quand elle fonctionne ....

c EST PLUS UNE REFORME QUI S IMPOSE DANS CE MONDE D IRRESPONSABLES CHRONIQUES ; mais bien une karcherisation.

la fausse république et ses faux droits...

what else
RépondreSignaler au modérateur

Sur le même thème
Jaloux, il la frappe à coups de coutelas Contenu abonné




Après seulement deux mois de vie commune Jean-Pierre V., 50 ans, agresse son épouse à coups de coutelas le 9 novembre...

B.DlsJeudi 13 novembre 2014

Hélène Hildéral retrouvée saine et sauve




Cette Martiniquaise de 40 ans a été retrouvée hier matin par une personne qui pensait l'avoir reconnue suite à l'appel...

Jeudi 13 novembre 2014

Cannabis au parloir Contenu abonné




Deux jeunes âgés de 28 ans, Alicia H. et Léonce S., sont en couple et s'aiment. Mais leur relation se déroule dans un...

B.DlsJeudi 13 novembre 2014

Hélène Hildéral retrouvée en bonne santé...

8


Le dispositif de recherche mis en place par les forces de sécurité a permis de retrouver Hélène...

Mercredi 12 Novembre 2014 - 09h31

Toujours aucune nouvelle d'Hélène




Les visages sont graves, mais les coeurs sont remplis d'espoir. Hier matin, sur le parking de l'hôpital Pierre...

M.B.Mercredi 12 novembre 2014

A la une
« Jean-Marc a été tué pour rien » Contenu abonné




« Pourquoi ce jeune homme a-t-il perdu la vie ce soir-là ? Sa famille est là, aujourd'hui, dans ce box, pour dire que...

R.L.Vendredi 14 Novembre 2014 - 19h00

Théo va mieux... son agresseur interné d'office Contenu abonné




Libérer la parole, écouter, recueillir le ressenti des élèves, des enseignants, des agents... tel était un peu le sens...

H.Br.Vendredi 14 Novembre 2014 - 19h00

Pas d'avancée sur le port Contenu abonné




Lorsque la délégation du STPFF (Syndicat des travailleurs du port de Fort-de-France) conduite par Jean-Michel...

G.GALLIONVendredi 14 Novembre 2014 - 19h00

La Martinique s'écroule face à Haïti Contenu abonné




Hier soir à Montego Bay, la Martinique affrontait Haïti (groupe A) dans le cadre de la deuxième journée de la phase...

Vendredi 14 Novembre 2014 - 19h00

La tomothérapie : une technique de pointe pour... Contenu abonné




« Pour la première fois on ne sera pas en retard! » lance, avec un brin d'humour, le docteur Patrick Escarmant, chef du...

Melinda BOULAIVendredi 14 Novembre 2014 - 19h00





L'info en continu





International - 06h56
G20: les pays riches s'engagent à "éradiquer" l'épidémie d'Ebola

France - 06h45
Inondations: trois morts, un disparu dans deux accidents dans le Gard

Planète Sports - 06h37
Rugby: une première pour l'Angleterre de Lancaster ?

Planète Sports - 06h35
CAN-2015: la Guinée équatoriale, fermée et suspicieuse, veut changer d'image

France - 06h33
Philae: le robot a pu transmettre les données du forage sur la comète






























PreviousNext
1/3


Articles les plus...

Lus
Commentés


Admiral T et Kalash jugés ce samedi
10866

Hélène Hildéral retrouvée en bonne santé mais amaigrie
7356

La Martinique à Miss Monde
2866

Bénédicte, à l'école de la haute gourmandise
1925

Hélène Hildéral retrouvée saine et sauve
1763




















Articles les plus...

Partagés sur Facebook

Admiral T et Kalash jugés ce samedi
20

Thierry Dol, un an après sa libération : « Je suis devenu un ex-otage, pas encore un homme »
20

La vigilance jaune pour fortes pluies et orages maintenue
11

Nouveau rebondissement dans l'affaire Eliane Kabile
9

Bénédicte, à l'école de la haute gourmandise
9


Diaporamas



La Martinique à Miss Monde


Bon voyage à Miss Martinique


La croisière vue du ciel
Voir tous les diaporamas


Dernières vidéos


















Vidéo
« Non à la censure! » : Des artistes s'insurgent

Les Cubaines d'Adalias ont enchanté la Martinique






PreviousNext1
2
3
4
5
Voir toutes les vidéos
Suivez-nous

claude bureau 26/08/2010 23:58


Je ne pense pas que cela une affaire d'etat, mais plutot une suite d'erreurs incomprehensibles et innexcusables sous couverture de gens se foutant de la vie de gens completement anonyme (pour ne
pas dire "de petites gens") a qui on a pas de compte a rendre et surtout ne pas faire de vagues. le degout n'est pas le seul sentiment qui vient a la lecture de cette affreuse afaire, il y a aussi
de la crainte que cela arrive a tout le monde son voisin, sa famille, a soi...... reconnaitre une herreur n'est pas la fin du monde et je souhaite beaucoup de courrage a toute sa famille. je ne
sais plus quoi dire......


GHOUL 21/08/2010 05:45


à ce que je comprend il y a profanation de tombe ...par qui , pourquoi ???


liberta (Leslie R) 26/08/2010 11:25



Il n'y a pas que ça ....mais c'est juste pourquoi? par soucis de cacher quelque chose de très très grave, mais la vérité éclate toujours.....



claude 21/08/2010 00:23


du pur delire. comment est-ce possible?


liberta (Leslie R) 26/08/2010 11:23



Comment est-ce possible oui bonne question, malgrè les preuves bien réelles existantes, la justice enterre ce dossier, pourquoi? parce qu'il met l'état en cause qu'il est explosif et qu'il touche
à ce qu'il ne faut pas toucher tout simplement



Présentation

  • : liberta! hasta la victoria
  •  liberta! hasta la victoria
  • : Ce blog abordera au fil de l'actualité les dérives de la ligne politique que ce soit ici en France ou dans le monde, les grands médias sont à la solde du pouvoir alors c'est une façon de contre balancer ce pouvoir, fouillez car les articles sont nombreux et les sujets variés et faites moi part de vos observations, créons les débats...
  • Contact

Profil

  • liberta (Leslie R)
  • Militante depuis maintenant de nombreuses années pour la paix, contre toutes les injustices de quelques natures, je suis tombée de dedans très jeune, ayant certainement une conscience aiguisée par certains traits de ma personnalité...
  • Militante depuis maintenant de nombreuses années pour la paix, contre toutes les injustices de quelques natures, je suis tombée de dedans très jeune, ayant certainement une conscience aiguisée par certains traits de ma personnalité...

Texte Libre

Recherche